Le correspondant défense peut s’appuyer sur un double réseau à l’échelle du territoire.

La Délégation à l’information et à la communication de la défense (DICoD) organise ce maillage au niveau national. Localement, le correspondant défense peut compter sur deux relais complémentaires : le délégué militaire départemental (DMD) et le référent « correspondant défense » de l’Union-IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Le délégué militaire départemental (DMD) représente le ministère des Armées. À ce titre, il est le représentant du responsable de la zone territoriale militaire à laquelle il est rattaché géographiquement (l’officier général de zone de défense ou OGZD).

Le référent « correspondant Défense » de l’Union-IHEDN, auditeur de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) est chargé de promouvoir l’esprit de défense et de sécurité et de développer le lien armée-Nation au sein des communes et collectivités.

Au niveau départemental, le référent correspondant défense de l’Union-IHEDN, sous la direction de son président d’association régionale, appuie les actions du préfet, du délégué militaire départemental et de la Délégation à l’information et à la communication de la défense (Dicod) au profit des correspondant défense.

Le réseau du Correspondant défense