Skip to content

L’Union-IHEDN vise à promouvoir la réflexion sur les sujets de défense et de sécurité nationale. 

La communauté des associations d’auditeurs cherche à susciter l’intérêt de la société française pour la défense et la sécurité nationale dans toutes ses dimensions en contribuant activement à la réflexion sur l’ensemble des thématiques constitutives de la défense nationale ; impliquant la société civile dans les réflexions (élus, acteurs publics et privés, prescripteurs, etc.) et valorisant les travaux conduits par la communauté.

Elle fait ainsi la promotion de ces thématiques à travers sa Revue Défense et les publications et évènements de l’IHEDN comme les Lundis de l’IHEDN, la veille stratégique et l’année de la défense nationale, l’ouvrage ADN qui retrace les faits marquants de l’année passée.

La revue Défense

Défense, le magazine trimestriel édité par l’Union-IHEDN pour les responsables de haut niveau de la Fonction Publique, civils et militaires, et décideurs des différentes catégories sociaux-professionnelles de la Nation, membres de la communauté des associations de l’IHEDN.

Quelques exemples de la revue Défense

 

Les lundis de l'IHEDN

L’IHEDN participe à la promotion du débat stratégique et de la culture de défense. Dans le cadre de sa mission de service public, l’Institut s’inscrit dans cette démarche en proposant des conférences publiques de haut niveau portant sur les questions clés du moment.

Les Lundis de l’IHEDN accueillent des invités prestigieux, universitaires de renom, hauts fonctionnaires, responsables politiques ou associatifs, dirigeants du secteur privé ou entrepreneurs, grandes figures du débat public, pour des conférences de haut niveau portant sur de grands enjeux stratégiques qui engagent l’avenir de la Nation, de l’Europe et du monde.

la prise en charge des femmes djihadistes

Prise en charge des femmes djihadistes : la spécificité française

Une étude comparative menée dans quatre pays européens le montre : la France, dont le contingent de ressortissantes parties en zone syro-irakienne était le plus important, est aussi la plus ferme dans son traitement judiciaire et pénitentiaire. Des spécialistes, dont l’auteur de l’étude, analysent ce cas particulier.

Bandeau_DETINGUY_MARS2024

Anne de Tinguy : « Le Kremlin a gravement sous-estimé la capacité de résistance des Ukrainiens »

Pour l’historienne et politologue, la guerre en Ukraine signe d’ores et déjà pour la Russie « la fin d’un empire et une réorientation géopolitique ». Au lendemain de la réélection de Vladimir Poutine, elle développe plusieurs scénarios possibles pour l’issue de ce conflit. Interview.